Economie

Fermeture des frontières de l’UE, avis de tempête sur l’économie tunisienne

Fermeture des frontières de l’UE, avis de tempête sur l’économie tunisienne

Le Chef de Mission adjoint de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, Francisco Acosta Soto, a annoncé le vendredi 23 octobre 2020 l’émission d’une recommandation interdisant aux Tunisiens d’entrer sur le territoire européen. Officiellement, la raison de cette décision est le nombre élevé de contaminations et de décès dus au Covid-19.

Dans le même contexte, Francisco Acosta Soto a déclaré que l’Union européenne enverra à l’Etat tunisien le texte de cette recommandation accompagné d’un document explicatif.

Cette recommandation qui ne serait pas contraignante pour les pays européens qui sont libres au niveau de son application. Toutefois, la France, premier partenaire économique de la Tunisie dans l’UE, a publié vendredi 23 octobre 2020 un communiqué de presse via son ambassade pour revenir sur les mesures découlant du fait que la Tunisie a été retirée de la liste verte de l’union européenne.
L’ambassade a précisé que ceci suppose que les voyages en provenance de Tunisie vers l’Union européenne seront encadrés dans les prochains jours.
Dès que la décision européenne sera transcrite en droit français, l’entrée sur le territoire français, depuis la Tunisie, ne sera autorisée que dans des situations dérogatoires spécifiques et que ces nouvelles mesures seront précisées par le gouvernement français dans les prochains jours. Cette restriction intervient officiellement suite à l’aggravation de la situation épidémiologique en Tunisie.
Les nouvelles mesures de l’UE auraient par ailleurs des répercussions économiques importantes sur le secteur extérieur tunisien avec ses trois composantes à savoir les échanges commerciaux, l’investissement et le transport. La décision européenne a entre autres une facette politico-économique profonde.

Il est important de rappeler sur ce plan que l’UE reste le premier partenaire économique de la Tunisie malgré l’augmentation considérable des échanges avec la Chine et la Turquie ces dernières années.

Le courant d’affaires de la Tunisie avec l’UE qui représentait, d’après l’Observatoire tunisien de l’économie, environ 75% du volume de commerce extérieur de la Tunisie entre 1995 et 2005 ne pesait en 2008 que 65% avec un trend baissier continue pour atteindre 62% en 2018.

En outre et en dehors de la situation économique difficile de la Tunisie, le retrait du pays de la liste verte de l’UE ralentira considérablement les flux commerciaux et financiers avec l’UE et aggravera une situation économique qui risque de s’empirer davantage.

Certains observateurs estiment qu’il est difficile de quantifier les répercussions de la fermeture des frontières de l’UE dans l’immédiat, toutefois les dégâts seront inéluctables.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut