A la une

Fin du monde le 21 Décembre 2012 : Florilège de réactions politiques tunisiennes

Fin du monde le 21 Décembre 2012 : Florilège de réactions politiques tunisiennes

Détente : L’auteur a imaginé des réactions un peu cocasses à ce sujet de certains hommes politiques tunisiens.

Moncef Marzouki : Bonté divine ! Bonté divine ! Bonté divine ! Je n’ai pas encore bouclé une année. En plus, je n’ai pas encore épuisé toute la cave de Carthage. Dieu tout puissant, de grâce,  je vous implore et vous quémande une petite rallonge de quelques mois, juste le temps d’en venir à bout.

Hamadi Jebali : Comme le capital, le monde est “jaben”. Quelle idée de finir brusquement comme ça ! Est-ce que la légitimité du gouvernement prendra fin également ? C’est quand même bizarre que ça tombe au moment où je peaufine mon remaniement ministériel.

Mustapha Ben Jaafar : Pour une fois qu’il y a consensus, je ne vais pas faire la fine bouche. Le point sera inscrit à l’ordre du jour de l’ANC pour adoption finale. Du coup, je refilerai la présidence à Mehrzia, je tiens à finir dans l’intimité de mon lit, j’en ai marre de roupiller en public.

Rached Ghannouchi : Ah bon, Hamed du Qatar ne m’en a rien dit. Il n’est pas à son premier coup. Sinon, je n’ai pas encore donné mon accord, rien ne se passe sans mon consentement. J’en toucherai deux mots à qui de droit. Du calme les enfants, je suis encore là, je réglerai la question !

Beji Caid Essebsi : Ni kou3 ni bou3, c’est une farce boudourou, un bruit qu’Ennahdha fait courir pour faire croire à la fin de mon âge virtuel.

Rchid Ammar : Pas d’inquiétude, notre force armée est en état d’alerte, les frontières sont sauves. Tout est sous contrôle. On tirera sur tout ce qui bouge, je rassure tout le monde.

Abdelfatteh Mourou : Quand même, c’est au Majless Choura d’en décider. Khssara, la discipline fout le camp !

Hamma Hammami : Non ! Objection, je m’élève contre un tel sort. On n’a même pas pris la peine de consulter l’opposition. Dommage, la lutte des classes n’arrive pas à son terme. Quant à la dictature du prolétariat, personne n’en verra la couleur.

Chokri Belaid : Que nenni ! C’est un complot impérialiste pour exploiter davantage la force ouvrière et donner un coup de fouet aux marchés mondiaux !

Maya Jribi : Voilà où nous mène la Troïka. Droit dans le mur. Ceci prouve encore une fois, une dernière fois, l’incompétence du gouvernement et sa médiocre prestation. Pour la précision, et contrairement aux ragots, je n’ai rien à voir avec la culture Maya.

Ahmed Brahim : Tant mieux, ça m’évitera un nouveau camouflet aux prochaines élections.

Slim Riahi : Tawwa ?! Enfin, mon slogan n’est pas si déphasé que ça. Tawwa & tawwa ! Dieu combien j’en prends mon pied.

Samir Dilou : Non, je n’y crois pas, ce sont des rumeurs colportées par les azlem et fouloul du régime déchu. Que de mauvaises langues. Un conseil ministériel sera convoqué, à brève échéance, pour statuer et se prononcer sur la question.

Mohamed Ben Salem : Encore un coup bas de Beji Caid Essebsi pour faire tomber le gouvernement. Qu’est ce que Nida Tounes ne fomente pas pour nous barrer la route.

Rafik Abdessalem : Et ce sera où exactement? Et quelle heure ? Mon service protocole ne m’en a rien dit , pourtant je risque d’être entre deux avions au moment fatidique !

Abdelwaheb Maatar : Enfin, voilà un moyen radical pour éradiquer le chômage une fois pour toute, sans que je remue un sourcil, je suis preneur !

Abdellatif Mekki : C’est un syndrome imaginaire, une conspiration médicale de mauvais goût, il nous faut une grande quantité de médicaments pour satisfaire tout le monde.

Tarek Dhiab : Fin du monde ou coupe du monde ? En principe, ce sera au Brésil.

Mohamed Abbou : Je démens catégoriquement, rien de tel n’est prévu dans le programme du CPR, notre parti ne fait pas dans ce genre de combine.

Sahbi Atig : Le front populaire est certainement derrière la fin du monde. Une bande de gauchistes et de kouffar qui a provoqué la colère de dieu.

Lotfi Zitoune : Maya Jribi est certainement dans le coup. Ne dit-on pas que la fin du monde est annoncée par le calendrier solaire Maya ?

Abderraouf Ayadi : Ce n’est pas juste, les objectifs de la révolution ne sont pas encore atteints, et en plus je n’ai pas encore gouté au portefeuille ministériel.

Brahim Gassas : Encore et toujours “El Hogra”, j’appelle les brouteurs de “dhlaf” à faire une grève de la faim peut-être qu’on renoncera à la fin du monde, ça a marché dans d’autres occasion, pourquoi pas ce coup-ci !

Samir Ben Amor : Oui, je compatis, la faim au monde est inhumaine, ce n’est pourtant pas une fatalité.

Houcine Abbassi : Manque de pot, j’aurais du fixer la grève générale nationale pour le 21 Décembre, comme ça je n’aurais pas à l’annuler et à subir le mécontentement de ma base.

Youssef Seddik : Au moins, ça sera la fin de la bêtise humaine !

Maitre Fethi Layouni : c’est quoi cette mascarade ! Je ne peux me taire, je compte faire de ce pas un recours en justice pour peu que je me dégote une cour opérationnelle et un juge encore en vie.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut