France : La mort de Mohamed Merah était-elle programmée?

La mort de Mohamed Merah l’auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban a suscité de nombreuses interrogations non seulement au sein de l’opinion publique internationale mais aussi parmi les experts et spécialistes du terrorisme.

La prédominance de cette affaire dans la campagne présidentielle française a fait dire à certains analystes que les événements de Toulouse ont été exploités à des fins politiques.

La médiatisation à outrance de cette affaire démontre aussi que les enjeux dépassent le simple fait divers même s’il est d’une gravité exceptionnelle.

Ces mêmes analystes se sont demandés si la mort de Mohamed Merah a été ou non programmée ?

Il faut savoir que l’opération qui a abouti au décès de Mohamed Merah, l’auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban, a duré 32 heures au total. Trente-deux heures pendant lesquelles le jeune homme, retranché dans son appartement toulousain, a promis plusieurs fois de se rendre, avant de se raviser pour “mourir en moudjahid”, selon le procureur de la République, François Molins.

Contacté par TunisieNumerique, un expert tunisien dans la lutte contre le terrorisme a indiqué que l’enchaînement des événements  depuis les attentats au collège de Toulouse jusqu’à la fusillade dans l’appartement de Mohamed Merah est suspect.

Ce spécialiste a également, été interpelé par les agissements du médiateur qui a été, selon lui, très bavard en communiquant à la presse minute par minute l’avancée des pourparlers ainsi que leur contenu.

Cet expert a émis des doutes sur les révélations attribuées à Mohamed Merah et rapportées par le négociateur, affirmant que des aveux aussi détaillés n’auraient pu être faits spontanément par le terroriste présumé.

Il a souligné aussi que dans des conditions habituelles, le négociateur ne devrait pas divulguer aux médias, au cours de l’opération, autant d’informations et se concentrer à faire aboutir les négociations en préservant la vie  de son interlocuteur dans la mesure du possible.

Récupération politique

En outre l’affaire a fait l’objet d’une récupération sur le plan politique. En effet, le parti du président sortant en a fait son cheval de bataille, selon les observateurs de la scène politique française, en notant les multiples déclarations faites dans ce sens.

Ainsi, on a  essayé d’accuser la gauche représentée par François Hollande, le candidat le mieux placé pour l’emporter face à Nicolas Sarkozy et le centre-droit incarné par François Bayrou, d’instrumentaliser cette affaire et de l’exploiter à des fins électoralistes.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com