Societe

Gabès: Accrochages entre groupes de jeunes et les forces de l’ordre durant la nuit de vendredi

Le calme est revenu, samedi matin, dans la ville de Gabès, et les ouvriers ont pu accéder à leurs lieux de travail dans la zone industrielle, après les accrochages qui ont eu lieu, durant la nuit de vendredi, entre un groupe de jeunes de” Chatt Essalem” et les forces de l’ordre, devant le siège de la sûreté nationale, à Gabès.

Les jeunes ont lancé des pierres sur les agents de la sûreté qui ont dû utiliser des bombes lacrymogènes pour les disperser.

D’autres groupes de jeunes ont bloqué les routes menant vers la Corniche et arraché des panneaux de signalisation.

Les vitres du complexe culturel de Gabès, situé non loin du secteur de la sûreté nationale, ont été brisées.

Ces incidents interviennent suite à la levée par la force, vendredi après-midi, du sit-in des marins-pêcheurs de “Chatt Essalem ” et “Ghannouche” qui ont bloqué les entrées de la zone industrielle et du port commercial de Gabès.

Les marins-pêcheurs réclamaient auprès du Groupe chimique tunisien (GCT) une indemnité contre la pollution due au rejet en mer du phosphogypse, outre une subvention supplémentaire au niveau du carburant.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com