Politique

Gisèle Halimi : “Il est impératif de préserver le statut de la femme tunisienne”

Il est impératif de préserver le statut avant-gardiste de la femme tunisienne, a souligné, samedi, à Tunis, la militante féministe française d’origine tunisienne Gisèle Halimi.

“Le Code du Statut Personnel garantit à la femme tunisienne le statut de citoyenne à part entière”, a soutenu Mme Halimi, affirmant que la “préoccupation majeure, aujourd’hui, est de ne pas toucher à ce statut qui a fait d’elle la femme la plus libre au monde arabe”

Mme Halimi, qui était reçue à la Kasbah par le Premier ministre du gouvernement transitoire, Béji Caïd Essebsi, a fait part de sa vive émotion de revisiter “son pays, sa terre natale”, et de retrouver “un vieil ami, un homme modeste et un grand patriote qui constituera le meilleur rempart contre le désordre, l’extrémisme et surtout la régression”.

L’avocate et femme politique française a assuré avoir “toute confiance” que la Tunisie, qui entame aujourd’hui une phase “cruciale” de son histoire, parviendra à la “construction d’une vraie démocratie” à la faveur de sa direction transitoire qui “comme Bourguiba, représente l’école des lumières, de la philosophie et du respect de l’autre”.

Mme Halimi donnera une conférence dans le cadre de la manifestation “Fête de la citoyenneté et de la solidarité”, samedi à la Coupole d’El Menzah et participera à une conférence-débat, dimanche matin, au Zéphyr (la Marsa).

“Il s’agit d’encourager les jeunes femmes et les jeunes hommes de la société civile qui se sentent responsables de l’avenir de leur pays à préserver l’héritage bourguibiste et à aller de l’avant pour la consécration de la liberté de la femme et des droits humains”, a-t-elle estimé.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com