Hamadi Jebali annonce des réformes structurelles pour attirer les investisseurs en Tunisie

Le chef du Gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, a annoncé, samedi 18 février 2012 à Jeddah en Arabie saoudite, lors d’une rencontre avec des hommes d’affaires saoudiens, que la Tunisie avait entamé la restructuration de 14 secteurs économiques afin d’offrir un environnement plus favorable à l’investissement local et étranger.

La Tunisie œuvrera à aplanir les obstacles imposés aux investisseurs par l’ancien régime, a-t-il fait remarquer, appelant les partenaires saoudiens à œuvrer pour trouver des solutions au faible niveau des échanges commerciaux et au problème du transport maritime et aérien entre les deux pays.

Pour sa part, le Président du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie, à Jeddah, Cheikh Salah Abdallah Kamel, a souligné que la Tunisie est dotée de tous les attributs d’un investissement sûr, ajoutant qu’il s’attend à un accroissement des investissements saoudiens en Tunisie, au cours de la prochaine période.

Il a appelé à lever les obstacles qui entravent l’investissement saoudien, annonçant qu’il effectuera une visite de travail de six jours en Tunisie, à la fin de la semaine prochaine.

Le chef de la délégation des hommes d’affaires tunisiens, Hamadi Kooli, s’est interrogé, de son côté, sur la contribution de ses homologues saoudiens à la relance de l’économie tunisienne à une étape où le pays a besoin du soutien de ses frères.

Il a appelé à la multiplication des échanges commerciaux qui ne dépassent, actuellement, pas les 200 millions de dollars par an.

Les hommes d’affaires tunisiens et saoudiens ont passé en revue les difficultés empêchant l’établissement d’un partenariat actif et les moyens de contribuer, de la part des hommes d’affaires saoudiens, à la promotion de l’économie tunisienne en cette conjoncture particulière.

Une délégation d’hommes d’affaires saoudiens est attendue en Tunisie du 12 au 16 mars pour approfondir l’examen des questions en suspens et mettre en place des mécanismes de promotion de la coopération et des échanges commerciaux.

Source: TAP

Commentaires

Haut