Justice

Houda Nagdh : « Tout le rapport d’autopsie n’a pas été pris en considération par le tribunal»

 houda

Hier soir lors d’une émission télévisée, la veuve de Lotfi Nagdh a ouvert le feu sur le tribunal de Sousse et en particulier sur le juge qui a prononcé le verdict dans l’affaire du meurtre de son mari à Tataouine. Selon elle, ce dernier n’a pas lu ou n’a pas compris le rapport d’autopsie.

En effet, Houda Nagdh a évoqué des détails de l’autopsie médico-légale dont l’existence de sept côtes cassées résultant d’agression physique. La veuve du martyr a précisé que selon les preuves, ces cassures ne peuvent en aucun cas résulter d’un massage cardiaque. Par ailleurs, elle a vilipendé la décision du tribunal qui a libéré les accusés dont Dr. Said Chabli, président de la LPR à Tataouine et accusé principale dans l’affaire. Selon Houda Nagdh, à la suite de sa libération, Chabli a déclaré dans une vidéo qui circule sur les réseaux que ce qu’il a fait était au nom de Dieu, une déclaration que la veuve de l’ex-militant de Nidaa Tounes a considérée comme un aveu de l’assassinat.

De son côté, Lotfi Laamari, a accusé ouvertement le mouvement Ennahdha d’avoir placé 750 juges à l’époque où Noureddine Bhiri était ministre de la Justice en estimant qu’il est toujours le véritable ministre de Justice. Il a expliqué que les démissions en masse du Parti Nidaa Tounes est une conséquence du verdict de libération en appelant les leaders du parti à suivre le même exemple.

Notons enfin que la veuve de Lotfi Nagdh, mère de cinq enfants a assuré poursuivre l’affaire jusqu’au bout même si elle doit l’internationaliser. Elle a souligné qu’elle poursuivra le combat pour ne  pas avoir des regrets à l’avenir vis-à-vis elle-même ou ses enfants.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut