HRW dénonce la révocation des magistrats tunisiens

 Human Rights Watch (HRW)  a qualifié la décision de révocation de 72 magistrats tunisiens  “d’injuste et arbitraire”,dans un communiqué publié lundio 29 octobre .

Human Rights Watch (HRW) estime que cette décision est ” dangereuse” car elle maintient la mainmise du pouvoir exécutif  sur le pouvoir judiciaire, appelant, par ailleurs, l’Assemblée nationale constituante (ANC) à accélérer l’adopter du projet de loi relatif à la commission provisoire de magistrature qui aura notamment pour mission de gérer la promotion ou la révocation des magistrats.

Le ministre de la justice Noureddine Bhiri avait, rappelle-t-on, révoqué fin mai dernier quelque 82 magistrats pour leur implication présumée dans des affaires de corruption .

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut