Monde

Ingérence russe dans la présidentielle américaine : l’ancien conseiller de Trump, Michael Flynn, reconnaît avoir menti

Inculpé dans l’enquête sur une possible ingérence russe dans la présidentielle américaine, l’ex-conseiller stratégique, Michael Flynn, a plaidé coupable ce vendredi. Selon le procureur, il a «contacté» l’ex ambassadeur russe à Washington fin 2016 «à la demande d’un très haut responsable» de l’équipe Trump.

La Maison-Blanche a promptement réagi en affirmant que Flynn n’avait impliqué personne d’autre et en minimisant son rôle dans l’administration. «Rien dans le plaider coupable ou dans les chefs d’inculpations n’implique d’autres personnes à part M. Flynn», indique un communiqué de Ty Cobb, conseil à la Maison-Blanche. Ce dernier semble vouloir minimiser le rôle de Michael Flynn en soulignant qu’il n’a été Conseiller que pendant 25 jours et en le qualifiant d’«ancien de l’administration Obama», tandis qu’il a été l’un des premiers à se rallier à la candidature de Donald Trump. Ce dernier a toujours réfuté la moindre «collusion» avec la Russie et dénonce régulièrement une «chasse aux sorcières» orchestrée par ceux qui refuseraient d’accepter sa victoire.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com