Monde

Iran : Quelles sont les 4 personnalités qui étaient à bord de l’hélicoptère présidentiel pendant l’accident ?

Iran : Quelles sont les 4 personnalités qui étaient à bord de l’hélicoptère présidentiel pendant l’accident ?

Dans un événement qui a secoué la scène politique iranienne, l’hélicoptère transportant le président iranien Brahim Raïssi ainsi que d’autres figures clés du gouvernement a été contraint à un atterrissage d’urgence.

Cet incident s’est produit près de la frontière avec l’Azerbaïdjan, soulevant des questions sur la sécurité des hauts dirigeants du pays.

Les passagers de marque

Au premier rang des personnalités présentes à bord, on retrouve

1- Ebrahim Raïssi, président de la République depuis 2021. Avant sa présidence, Raïssi a joué plusieurs rôles clés au sein du gouvernement iranien, dont celui de membre du Conseil des experts de la direction en 2007, de procureur général en 2014, et de président de l’autorité judiciaire en 2019.

2- Le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, figurait également parmi les passagers. Avec une carrière diplomatique étendue, Abdollahian a été directeur général au ministère des Affaires étrangères pour les affaires du Golfe et du Moyen-Orient en 2010, puis vice-ministre des Affaires étrangères pour les affaires arabes et africaines en 2011, avant de devenir ministre des Affaires étrangères en 2021.

3- Mohammed Ali Al Hashem, l’imam de la ville de Tabriz et représentant du Guide suprême dans la province de l’Azerbaïdjan oriental. Al Hashem est connu pour son rôle de député au Conseil des experts de la direction et membre du corps législatif de la province au sein du complexe de discernement de l’état du système.

4- Malik Rahmati, gouverneur de l’Azerbaïdjan oriental. Conséquences et inquiétudes

L’accident a provoqué une vive inquiétude non seulement parmi les citoyens mais aussi au sein du gouvernement, où la santé et la sécurité du président et de son équipe sont actuellement en jeu. Un responsable iranien, cité par Reuters, a décrit la situation comme “extrêmement préoccupante”, tout en maintenant un espoir prudent pour la sécurité de tous les occupants.

L’incident soulève des questions importantes sur les protocoles de sécurité en vigueur pour les voyages des hauts fonctionnaires en Iran, surtout dans des zones reculées et potentiellement dangereuses comme celle près de la frontière avec l’Azerbaïdjan.

Cet événement est un rappel sombre des risques inhérents aux déplacements officiels en région instable, et il met en lumière la nécessité de renforcer les mesures de sécurité pour protéger les dirigeants du pays. Les jours à venir seront cruciaux pour comprendre les circonstances de l’accident et les mesures qui seront prises pour éviter de telles situations à l’avenir.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut