Monde

Israël qualifie Human Rights Watch d’organisation « extrémiste» en refusant le visa à l’un de ses directeurs

 armée

Récemment, Omar Shakir, directeur américain de l’antenne de Human Rights Watch a obtenu un refus de visa catégorique de la part des autorités israéliennes.

En effet, l’administration israélienne a qualifié l’ONG internationale d’«extrémiste, hostile, et ayant un agenda anti-israélien». Dans le même contexte, le ministère des Affaires Etrangères a justifié sa décision en affirmant que « les activités publiques et les rapports [de l’ONG] sont tournées au service de la propagande palestinienne, tout en se présentant faussement sous la bannière des “droits de l’homme”».

Aussi, un permis de travail à l’organisation pour travailler depuis Israël et la Palestine a été refusé pour les mêmes motifs.

omar_shakir_1

Omar Shakir

Par ailleurs, Shakir a répondu de la manière suivante déclaré : «Nous avons très peu de relations avec les gouvernements de Corée du Nord, du Soudan, de l’Ouzbékistan […] où il n’y a aucune considération pour les droits de l’homme. Avec cette décision, Israël rejoint cette liste ». L’ONG a à son tour a qualifié le refus de «tournant de mauvaise augure» qui «devrait inquiéter toute personne soucieuse de l’engagement d’Israël à respecter les valeurs démocratiques».

Notons enfin que Human Rights Watch est loin d’être mobilisé en faveur des palestiniens, elle a déjà mentionné dans ses rapports des dépassements qui auraient été perpétrés par Hamas.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut