JCC 2016 : L’égyptien « Clash » remporte trois prix et le tunisien « The last of us » doublement récompensé

jcc rec

Hier le 6 novembre 2016, a eu lieu la clôture des JCC. Le directeur du festival a déclaré que cette année, près de 200.000 spectateurs ont assisté aux différentes projections faisant des JCC, selon lui, le festival cinématographique ayant le plus grand public au monde.

Le président du Jury Abderrahmane Sissako, cinéaste et producteur mauritanien (premier africain à avoir reçu le César du meilleur réalisateur pour son film Timbuktu) a déploré le manque d’organisation flagrant et la non-diffusion de certains films de la complétion à cause de problèmes techniques. D’ailleurs, durant cette clôture, il a eu plusieurs clashs dont le plus fameux entre l’actrice Miriam Ben Chabane et Miriam Ben Moulehom à propos du selfie pris avec Adel Imam, qui a envahi la cérémonie avec toute une troupe de grades du corps. Du reste, l’actrice algérienne Bahia Rachedi a quitté la cérémonie en pleurs à cause de l’attitude indigne vis-à-vis les acteurs algériens qui ont été placés au fond de la salle sur des chaises en plastique. Autre fait marquant de cette soirée, les remarques peu plaisantes de l’acteur Lotfi Abdelli à propos de l’Egypte et du cinéma égyptien.

Concernant les prix, il semble que le public et le jury ont eu les mêmes opinions puisque la plupart des films qui ont été salué par le public ont été récompensés. En voici la liste exhaustive :

Catégorie Long métrage

Tanit d’or : Zeineb n’aime pas la neige de Khaouther Ben Henia (Tunisie)

Tanit d’argent : Eshtebek (Clash) de Mohamed Diab (Egypte)

Tanit de bronze : 3000 nuits de Mai Massri  (Palestine)

Prix special du juryThe revolution won’t be televised de Rama Tiwa  (Sénégal)

Meilleur montage : Ahmed Hafez pour le film Eshtebek (Clash)  (Egypte)

Meilleure image : Ahmed Jabr pour le film Eshtebek (Clash)  (Egypte)

Meilleure musique : le groupe Chkrrr pour le film  Chouf (Tunisie)

Meilleur scénario : Mai Massri pour le film 3000 nuits (Palestine)

Meilleure interprétation féminine : Oulaya Amamra et Deborah Lukumuena pour le film Divines(Maroc)

Meilleure interprétation masculine : Foued Nabba pour le film Chouf (Tunisie)

Catégorie première œuvre

Tanit d’or: The last of us de Alaeddine Slim  (Tunisie)

Tanit d’argent : Maintenant ils  peuvent venir de Salem Brahimi  (Algérie)

Prix spécial du jury : This little father obsession de Salim Mourad (Liban)

Meilleure interprétation féminine : Noufissa  Benchida pour le film Un mile dans mes chaussures  (Maroc)

Meilleure interprétation masculine : Majd Mastoura pour le film Nhebek Hedi  (Tunisie)

Catégorie cours métrage

Tanit d’or : Marabout d’Alasan Sy  (Sénégal)

Tanit d’argent : Silence de Chadi Aoun  (Liban)

Tanit de bronze : Place for my self de Dusabejambo Marie Clémentine (Rwanda)

Catégorie Carthage ciné promesse

Tanit d’or: The guilt probability de Michael Labarca (Venezuela)

Prix spécial du jury : La rue de l’espoir de Mohamed Echkouna (Mauritanie)

Mention spéciale : Life’s eye de Wafa Hussein  (Egypte)

Catégorie Prix de l’UGTT

Meilleur cadreur dans un film tunisien: Amir Messaadi dans le film The last of us d’Alaeddine Slim

Rappelons que lors de cette 27ème édition, 68 films en provenance d’une trentaine de pays ont participé en compétition officielle, l’occasion pour le public tunisien de découvrir d’autres univers cinématographiques à l’instar du cinéma vénézuélien, indonésien et suisse.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com