Politique

Jegham “confirme l’existence d’un courant protestataire au sein du Parti “Al Watan” contre Ahmed Friaa”

Le secrétaire général du parti “Al Watan”, M. Mohamed Jegham, a confirmé mardi après midi, l’existence d’un courant protestataire contre M.  Mohamed Friaa qui a démissionné, lundi, du parti.  Il a fait remarquer que ce courant considère Friaa comme étant “un obstacle pour la progression du parti”, au vu des nombreuses critiques qui lui sont adressées en raison du poste qu’il avait occupé en tant que ministre de l’Intérieur avant la Révolution du 14 janvier 2011.

M. Jegham a nié, dans une déclaration à l’agence TAP, l’existence d’un quelconque conflit avec M. Friaa, précisant qu’ils ont été tous les deux victimes d’exclusion, sous le régime du président déchu, en dépit de leur appartenance au RCD dissous et de l’occupation de postes de responsabilité.

Il convient de rappeler que M. Mohamed Jegham avait occupé durant la période comprise entre 1995 et 1997, le poste de ministre de l’Intérieur. Il avait également était chargé, de 1997 à 1999, de la fonction de directeur du Cabinet présidentiel.

De son côté, M. Ahmed Friaa a déclaré que l’engagement par la Tunisie d’une nouvelle étape post-révolutionnaire, commande de faire passer le flambeau aux jeunes, soulignant que sa démission du parti “Al Watan” ne l’empêchera pas de servir le pays, notamment à travers l’animation de conférences, la publication de livres et la présentation de conceptions sur différents projets.

MM. Mohamed Friaa et Ahmed Jegham ont fondé le 4 mars 2011 le parti “Al Watan”, un parti centriste qui rejette le fanatisme et l’exclusion, défend les objectifs de la révolution et sauvegarde les acquis du pays.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut