Politique

Jhinaoui : La Tunisie pourrait se retrouver sur d’autres listes noires

Le ministre des affaires étrangères, Khemaïs Jhinaoui, a déclaré ce jeudi, devant la commission parlementaire d’enquête sur les raisons du classement de la Tunisie en tant que paradis fiscal, que le pays devra faire beaucoup d’efforts pour mettre sa législation au diapason avec celle de la communauté européenne, notamment, en matière de fiscalité. Faute de quoi, il ne serait pas étonnant de la retrouver sur d’autres listes similaires.

Jhinaoui a ajouté que la Tunisie a mis en place une législation qui favorise les investissements étrangers, chose qui est perçue par la communauté européenne comme un encouragement au blanchiment d’argent et à l’évasion fiscale.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut