Monde

John Kerry accuse la droite israélienne de fausser le processus de paix avec les palestiniens

U.S. Secretary of State John Kerry testifies at the Senate Foreign Relations Committee while on Capitol Hill in Washington

Lors de la réunion annuelle d’experts sur les relations entre les USA et Israël qui s’est tenue le 4 décembre 2016, John Kerry s’est prononcé concernant le blocage du processus de la paix entre palestiniens et israéliens.

En effet, Kerry qui a tenté en vain de jouer les médiateurs dans le dialogue entre israéliens et palestiniens (2013-2014), a expliqué que la politique de colonisation dans les territoires palestiniens a en partie causé l’échec des initiatives de paix.

Dans ce contexte, Kerry a indiqué : « c’est de pire en pire. Ça va dans la mauvaise direction » avant d’ajouter en parlant des colonies «Mais je ne peux pas accepter l’idée qu’elles n’affectent pas le processus de paix, qu’elles ne sont pas un obstacle à la possibilité de faire la paix. Et je vais vous dire pourquoi je le sais: parce que la gauche en Israël dit à tout le monde qu’elles sont un obstacle à la paix et parce que la droite les soutient car elle ne veut pas la paix».

Par ailleurs, le diplomate américain a déploré l’opposition officielle de plus de la moitié des ministres israéliens actuels à la création d’un Etat palestinien. Kerry a considéré ces déclarations comme « profondément troublantes » tout en critiquant la droite israélienne qui croit en un plus grand Israël. Selon lui les partisans de cette idéologie « voulaient bloquer la paix parce qu’ils voulaient que les colonies en Cisjordanie appartiennent à Israël».

Notons que le parlement israélien étudie la légalisation de 4000 logements construits en Cisjordanie, une légalisation largement contestée et redoutée par la communauté internationale et qui ne pourrait que compliquer davantage les relations déjà tendus entre palestiniens et israéliens.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut