A la une

La Côte d’Ivoire bientôt dans le Top 10 des producteurs de pétrole et de gaz, beaucoup de devises en vue

La Côte d’Ivoire bientôt dans le Top 10 des producteurs de pétrole et de gaz, beaucoup de devises en vue

Décidément la Côte d’Ivoire est sur un nuage. Une semaine après la bonne nouvelle livrée par l’agence de notation Moody’s le géant pétrolier ENI fait une annonce retentissante sur le projet Baleine. L’entreprise italienne a mis au jour une quantité “significative” de pétrole et de gaz au large des côtes ivoiriennes. Cette deuxième découverte pourrait propulser le pays directement dans le Top 10 des producteurs de brut en Afrique….

Dans cette conjoncture marquée par une flambée des prix de l’énergie ça sent le jackpot pour les caisses publiques ivoiriennes, même si on n’a aucune date sur l’exploitation effective de cette manne. La campagne d’exploration, en partenariat avec la société nationale PETROCI, a donné un puits foré à plus de 7 kilomètres de profondeur, qui renfermerait entre 1 et 1,5 milliard de barils de pétrole d’après les évaluations initiales.

A noter que cette nouvelle découverte vient après celle du champ Baleine en septembre 2021, dont les réserves sont estimées entre 1,5 et 2 milliards de barils de pétrole en place et 1,8 à 2,4 billions de pieds cubes de gaz associé. D’après les derniers éléments sur ce dossier le champ Baleine générerait déjà jusqu’à 22 000 barils par jour.

L’italien ENI, qui opère en Côte d’Ivoire depuis les années 1960 par le biais de sa filiale Agip, détient des parts dans plusieurs blocs offshore qui peuvent rapporter gros. Mise à part Baleine, qui s’étale sur 2 blocs (CI-101 et CI-802), le ténor italien est partenaire de PETROCI sur 4 autres permis en eaux profondes : CI-205, CI-504, CI-401 et CI-801.

La production du méga champ Baleine a démarré en août 2023, moins de 2 ans après sa découverte. Les phases 2 et 3 devraient faire monter le volume produit par Baleine à 50 000 puis 150 000 barils/jour de pétrole et 200 millions de pieds cubes/jour de gaz à l’horizon 2027. Cela fera de la Côte d’Ivoire un membre du Top 10 des producteurs de brut sur le continent africain.

Par ailleurs on a appris que tout le gaz produit sera affecté à l’alimentation du marché local de l’électricité et pour faire du pays un hub énergétique régional, aux côtés du Sénégal et de la Mauritanie. Pour les Ivoiriens le gain sera immense vu la flambée des tarifs de l’essence à la pompe. Le gouvernement s’est répandu en explications dernièrement suite à une nouvelle majoration des prix de l’électricité, dont 38% sont produits par des centrales thermiques.

Le pétrole s’ajoute donc aux autres sources de recettes du pays, tirées principalement des exportations de cacao, de café et de noix de cajou…

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut