Economie

La transformation de produits laitiers, la production de volailles, une palmeraie et un café, remportent les prix des meilleurs plans d’affaires

Des prix pour les meilleurs plans d’affaires ont été remis à une cinquantaine de jeunes, en marge du salon de l’entrepreneur, organisé, lundi à Tunis, à l’initiative du ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi, en collaboration avec le ministère du Développement régional.

Cinq jeunes ont reçu le premier prix dont la valeur s’élève à 15 mille dinars, 20 jeunes ont obtenu le deuxième prix (7 mille dinars) et 24 autres, le troisième prix (3 mille dinars).

La cérémonie de remise des prix a été présidée par le ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi, le ministre de l’Enseignement supérieur et le secrétaire d’Etat chargé de la Technologie.

Présentés par des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur, ces plans d’affaires ont été présentés dans des projets de fin d’études effectués dans le cadre d’un concours organisé par le ministère de l’enseignement supérieur, le ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi et le ministère de l’Industrie et de la Technologie.

La journée a été marquée par la signature d’une convention de financement tripartite entre l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI), l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) et quatre jeunes promoteurs tunisiens.

Les projets retenus portent sur la transformation de produits laitiers à Medenine, la production de volaille à Radès, une palmeraie à Douz et un café à la Soukra.

Cette convention s’inscrit dans le cadre de l’accord de gestion des flux migratoires et des développements solidaires de 2008, a précisé M. Yves Brunner, directeur représentant de l’OFII à Tunis. Il a ajouté que cette convention cible les tunisiens résidants en France et qui désirent rentrer pour lancer des projets.

Les recommandations issues du salon portent, notamment, sur la nécessité de multiplier les actions d’information et de sensibilisation au profit des jeunes. Les participants ont proposé la création d’une banque de projets d’essaimage et de mécanismes d’appui des entreprises en difficulté.

Le salon qui se tient dans le cadre du Mois de l’emploi a comporté plusieurs espaces destinés à faire connaître les différentes démarches à suivre pour la création de projets privés et les structures d’appui et mécanisme de financement disponibles.

La rencontre a comporté, aussi, quatre ateliers sur la culture entrepreneuriale, les opportunités de financement, les exemples de plans d’affaires et la génération d’idées de projets.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut