news

La Tunisie est devenue le pays du lavage du linge sale en public à coups de communiqués

La Tunisie est devenue le pays du lavage du linge sale en public à coups de communiqués

Après les derniers couacs, au moment de la formation du gouvernement et la guerre des communiqués et des contre communiqués qu’il y a eu entre la présidence du gouvernement et celle de la République et ce qui s’en est suivi comme lavage de linge sale en public, à travers les réseaux sociaux, le peuple tunisien, et pas seulement, puisque le monde entier peut avoir accès à ces joutes, est en train de suivre, hébété, le dernier duel entre le cabinet présidentiel, représenté, en l’occurrence par le ministère des Affaires étrangères, et le chef de la mission diplomatique tunisienne à l’ONU, Kaïs Gabtni récemment rappelé à Tunis.

En effet, le ministère a réagi de façon assez violente qui n’a rien de diplomatique à « la rébellion » de l’ex-ambassadeur, en publiant un communiqué dans lequel il explique qu’il n’a pas limogé le diplomate , mais l’avait, tout simplement muté mais que suite à ses récentes déclarations à la presse étrangère, il n’est plus question de le nommer où que ce soit. Le ministère a expliqué la mutation de ce diplomate par le fait que des audits de sa chancellerie avaient montré des dépassements administratifs et financiers , ainsi que des problèmes relationnels avec ses collègues dans la mission.

Un communiqué qui colle parfaitement à la manie du cabinet présidentiel d’étaler le linge sale en public et de s’attaquer à ses détracteurs en n’hésitant pas à les souiller.

Ce que le cabinet présidentiel ne sait pas c’est que le ministère des Affaires étrangères ne pourrait jamais publier un communiqué pareil qui n’a rien de diplomatique, et qui a eu un effet boomerang, en revenant à la face de celui qui a lancé ces accusations. En effet, si on prétend que le diplomate était impliqué dans des affaires de mauvaise gestion ou de malversation, comment va-t-on expliquer qu’au lieu de le punir, on se contente de le muter et de le nommer à un autre poste où il pourrait poursuivre, à sa guise, son comportement déviant?

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut