Politique

La Tunisie sur la liste noire des pays à risque de blanchiment d’argent, Youssef Chahed met en cause la BCT et la CTAF

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a affirmé que le classement de la Tunisie sur la liste noire des pays les plus vulnérables au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme est dû au fait que le Comité tunisien d’analyse financière (CTAF) ainsi que la Banque centrale de Tunisie (BCT) ont induit le gouvernement en erreur, ce qui a conduit à ce classement.

Dans un entretien, dimanche soir 25 février 2018, accordé à la chaîne de télévision Al Wataniya 1, Youssef Chahed, a souligné que le GAFI a introduit le nom de la Tunisie sur la liste, en février 2015 et avait préparé son rapport, en se basant sur la période antérieure à février 2015.

Il a estimé que ce classement était injuste, déplorant qu’”à titre exemple, la loi antiterrorisme et de lutte contre le blanchiment d’argent qui a été ratifiée en août 2015, n’a pas été prise en considération” dans ce rapport.

Evoquant le limogeage du gouverneur de la Banque centrale, Chedli Ayari de ses fonctions , Youssef Chahed a indiqué que cela relevait de ses prérogatives de Premier ministre.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com