Monde

L’Allemagne aurait joué les intermédiaires pour un départ du Président yéménite

Berlin a tenté de convaincre le Président yéménite, Ali Abdallah Salah, soigné en Arabie saoudite après un attentat, de quitter le pouvoir, a rapporté le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung,  jeudi.

Le ministre des Affaires étrangères allemand, Guido Westerwelle, a dépêché à Riyad son responsable des situations de crise avec le message suivant au Président Salah : la proposition de médiation du Conseil de coopération du Golfe (CCG) est la “seule façon d’éviter que la situation dégénère en affrontements armés” aux yeux de Berlin, écrit le journal, sans préciser la date de la rencontre.

Selon des sources yéménites concordantes citées par le quotidien, le Président n’est pas opposé à la signature de l’accord de transition, mais sa famille l’en dissuaderait. Il s’agit de la deuxième visite de responsables occidentaux au chevet de M. Salah, blessé par l’explosion d’une bombe dans son palais début juin, pour le pousser à céder le pouvoir.

Le 10 juillet, John Brennan, conseiller du Président américain, Barack Obama, pour l’antiterrorisme, s’était lui aussi rendu à l’hôpital militaire de Riyad pour porter un message similaire.

Source: AFP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut