A la une

L’Allemagne convertit la dette de la Tunisie en investissements‎

Horst-Wolfram Kerll, ambassadeur d’Allemagne en Tunisie a confirmé, jeudi 12 janvier 2012, que l’Allemagne va prendre en charge une dizaine de blessés de la révolution.

Cette décision intervient en guise de réponse positive à la requête-surprise faite, à ce sujet, par le Président de la République par intérim, Moncef Marzouki, lors de la récente visite, en Tunisie, du ministre allemand des affaires étrangères.

M.Kerll a annoncé également que l’Allemagne qui était assez réservée, avant le 14 janvier, quant à l’octroi d’«un statut avancé» à la Tunisie en raison de la violation systématique des droits de l’homme, va se battre, aujourd’hui, pour lui accorder, dans les meilleurs délais, un statut de partenariat «privilégié» et «exceptionnel» avec l’Union européenne.

Le diplomate allemand a évoqué les résultats de la visite du ministre allemand des Affaires étrangères et indiqué que l’Allemagne est le premier pays à convertir la dette tunisienne en investissements.

«Concrètement, cela signifie que les tunisiens n’auront pas à rembourser à l’Allemagne des créances d’un montant de 60 Millions d’euros (environ 120 MDT) et à investir cette enveloppe dans des projets viables dans le pays», a –t-il-précisé.

Il a ajouté que l’Allemagne fournira, en plus de sa contribution au taux 25% aux fonds européens affectés à la Tunisie, une aide de 30 Millions d’euros destinés à cofinancer des projets dans les domaines socio-économiques et culturels, annonçant le principe de l’augmenter ultérieurement dans le cadre de la coopération décentralisée.

S’agissant des investissements directs allemands (privés) en Tunisie, M.Kerll a tenu à préciser que l’augmentation de leur flux demeure tributaire de l’instauration de la sécurité et de la paix sociale dans les régions de Tunisie, faisant confiance, à ce sujet, au gouvernement tunisien.

Source: Express.fm

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut