Diaspora

L’Allemagne envisage d’expulser les immigrants ayant commis des crimes

L’Allemagne envisage d’expulser les immigrants ayant commis des crimes

Le ministère allemand de l’Intérieur envisage la possibilité d’expulser les migrants ayant commis des crimes graves vers leur pays d’origine, même s’il est classé comme dangereux, après qu’un réfugié afghan ait poignardé un officier à Mannheim.

Le journal Bild a rapporté lundi : « Après l’assassinat du policier Rufin L. (29 ans) par l’Afghan Suleiman Atay (25 ans), les politiciens ont annoncé les conséquences, à savoir un nouveau plan dans lequel les étrangers ayant commis des crimes graves, comme Suleiman Atay, doivent être expulsés vers leur pays d’origine, même si leur pays est classé comme pays dangereux, ce qui signifie que leur expulsion vers l’Afghanistan ou la Syrie sera alors possible.

L’initiative a été présentée par le ministre de l’Intérieur de Hambourg, Andy Grote, et est soutenue par la ministre allemande de l’Intérieur Nancy Visser, le parti social-démocrate allemand au pouvoir et les libéraux libres, qui font également partie de la coalition au pouvoir. L’Allemagne n’autorise actuellement pas l’expulsion d’immigrants vers des pays que le gouvernement allemand reconnaît comme dangereux.

Ces pays comprennent, entre autres, l’Afghanistan et la Syrie, et de nombreux migrants arrivant en Allemagne proviennent de ces deux pays.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut