Monde

L’Allemagne : les autorités s’apprêtent à expulser un Tunisien, ancien garde du corps présumé de Ben Laden

Les autorités allemandes ont annoncé, le 25 juin, avoir procéder à l’arrestation en vue de son extradition, d’un Tunisien de 42 ans, suspecté d’être un ancien garde du corps du chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden.

Marié et père de famille, le suspect vit depuis 2005 dans la ville Bochum, située dans le Land de Rhénanie-Du-Nord-Westphalie. En avril, il avait été catégorisé comme personne dangereuse par les autorités régionales.

D’après le porte-parole de la ville de Bochum, Sami A. est « arrivé la première fois en tant qu’étudiant en Allemagne en 1997, [puis] a été arrêté quand il s’est présenté à la police pour son contrôle judiciaire régulier ».

En 2015, le Tunisien a été reconnu coupable d’avoir soutenu Al-Qaïda et participé à la fin des années 1990 à un entraînement militaire dans un camp de l’organisation en Afghanistan.

Selon la presse allemande, la présence de l’ancien garde du corps d’Oussama Ben Laden en Allemagne « a suscité une vague de colère durant ces derniers mois ». En outre, il a été révélé que ce dernier recevait des aides mensuelles d’environ 1200 euros.

Jusqu’à présent, la justice allemande interdisait l’extradition du condamné vers la Tunisie sous prétexte qu’il risquait d’y être torturé. Cependant, depuis le 25 juin, l’Office allemand des migrations a décidé de lever l’interdiction d’expulsion à son encontre, rendant ainsi son renvoi vers la Tunisie possible.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut