Monde

L’Arabie Saoudite expulse l’ambassadeur du Canada et rappelle le sien à Ottawa, pour « ingérence »

L’Arabie Saoudite a annoncé, lundi 6 août, qu’elle avait ordonné l’expulsion de l’ambassadeur du Canada à Riyad et qu’elle rappelait son propre ambassadeur à Ottawa après une « ingérence » commise, selon elle, par le Canada dans ses affaires intérieures. Les mesures décidées comprennent également le gel des relations commerciales avec le Canada.

Elles interviennent à la suite d’un appel de l’ambassade du Canada à la libération immédiate de militants des droits de l’homme emprisonnés dans le royaume. Celui-ci « n’acceptera d’aucun pays des diktats imposés », a déclaré le ministère des Affaires Etrangères saoudien.

La semaine dernière, l’ambassade canadienne s’était dite « gravement préoccupée » par une nouvelle vague d’arrestations de militants des droits de l’homme en Arabie Saoudite.

« Nous appelons les autorités saoudiennes à les libérer immédiatement ainsi que tous les autres activistes pacifiques des droits de l’homme », avait déclaré vendredi la représentation diplomatique, dans un communiqué publié en anglais et en arabe sur Twitter.

Le ministère des Affaires Etrangères saoudien a exprimé sa réprobation concernant la formulation de ce texte : « Il est très regrettable que les mots ” libération immédiate”figurent dans le communiqué canadienC’est inacceptable dans les relations entre deux pays. »

Samar Badawi, une militante de l’égalité entre hommes et femmes, a été arrêtée la semaine dernière avec sa collègue Nassima Al-Sadah. Samar Badawi est la récipiendaire du prix international du courage féminin 2012 décerné par le département d’Etat américain.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut