«L’avant-projet de la Constitution ne répond pas aux aspirations des travailleurs», selon l’UGTT

«L’avant-projet de Constitution est très loin de nos aspirations dans la mesure où il ne reflète pas l’éminence du rôle assuré par les travailleurs lors de la révolution du 14 janvier», a déclaré, jeudi 18 octobre Mohamed Mselmi, secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (Ugtt), chargé de la formation.

« Le projet proposé par l’Ugtt à l’Assemblée constituante (ANC) n’a pas été suffisamment pris en considération dans l’élaboration de l’avant-projet de Constitution, a regretté M. Mselmi qui a rappelé que la centrale syndicale a souligné la nécessité d’y inscrire clairement les droits économiques et sociaux.

Le syndicaliste s’exprimait, hier, lors d’un forum sur le travail et la citoyenneté dans la Constitution, organisé à Tunis dans le cadre du projet Drouce (droits sociaux et citoyenneté).

L’objectif de la rencontre est de débattre du projet de Constitution proposé par l’Ugtt ainsi que de l’avant-projet élaboré par les six commissions de l’ANC dans ses volets relatifs au travail et aux droits et libertés.

L’expérience de la Constitution italienne a été également présentée lors de ce forum dans une optique d’analyse comparative.

A cette occasion, la chef de la coopération à la délégation de l’Union européenne en Tunisie, Françoise Millecam, a souligné l’importance de renforcer les acquis sociaux et de promouvoir le débat entre l’ensemble des composantes de la société civile. Elle a relevé que la révolution du 14 janvier «a fait légitimement entendre la voix des travailleurs».

L’intervenante a, en outre, affirmé l’engagement de l’Union européenne à soutenir le processus de transition démocratique en Tunisie, «qui sera sans doute une période de référence», a-t-elle dit.

Lancé depuis mars 2011, le projet Drouce vise à renforcer la défense des droits sociaux et de citoyenneté en Tunisie, le respect des libertés fondamentales et le développement de la démocratie dans la société et dans la vie publique.

Le projet Drouce qui devra prendre fin au mois de juin 2013 a pour objectif, aussi, d’approfondir et d’améliorer les connaissances autour de cinq thèmes principaux, à savoir les droits sociaux et le dialogue social, les droits de citoyenneté et le dialogue civil, l’emploi des jeunes, la gouvernance et le développement local ainsi que le renouveau syndical.

Drouce est financé par l’UE et conçu et mis en œuvre par l’Institut méditerranéen (Italie) et l’Ugtt.

Source: lapresse.tn

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com