Societe

Le chanteur tunisien Bendir Man expulsé d’Algérie

Le chanteur tunisien Bendir Man a été expulsé cette semaine du territoire algérien après deux concerts, animés avec Baâziz, à Alger et à Bejaïa. « Ce que j’ai dit sur scène ne semble pas avoir plu aux autorités algériennes. J’ai interprété “99 % chabaa dimokratia” (99 % plein de démocratie) et j’ai dit que cette chanson est dédiée à tous les dictateurs arabes. Des agents de la sécurité militaire sont venus voir Baâziz et ont fait pression sur l’organisateur du spectacle. Et ils ont dit : “qu’est-ce que c’est que ce Tunisien qui vient foutre la pagaille en Algérie ?” Je ne suis qu’un chanteur. Baâziz est artiste, il n’est pas terroriste », a confié Bendir Man à Mosaïque FM.

« Les agents de la sécurité ont dit à Bâaziz qu’il peut dire des choses méchantes, mais pas un étranger. Baâziz a répliqué qu’il disait souvent des choses pas bonnes à entendre en Tunisie sans jamais être inquiété. Lors des concerts, le public a adhéré complètement à ce qu’on chantait. Il ne faisait pas attention au fait que je suis Tunisien », a‑t‑il ajouté.

A Bejaïa, l’organisateur du spectacle a maintenu le concert malgré les pressions. « Et Bâaziz a tenu à ce que je monte sur scène. Le lendemain, les agents de sécurité, menés par un officier, sont venus m’expulser. L’un d’eux m’a dit : “tu es venu exporter la révolution en Algérie.” Je lui ai répliqué que je n’étais pas un vendeur de tomate. Il m’a alors lancé que j’étais en train d’inciter les jeunes à bouger. Ma réponse était que les jeunes Algériens sont éveillés et savent parfaitement ce qui se passe », a encore expliqué Bendir Man.

Outre l’expulsion, le chanteur tunisien est interdit de séjour en Algérie. « On dit que je n’ai plus le droit d’entrer en Algérie. L’Algérie, c’est mon deuxième pays. Mais, je crois que c’est le prix à payer pour un artiste qui chante librement », a‑t‑il déclaré.

Bayram Kirani de son vrai nom, Bendir Man, qui excelle tant dans la musique que dans la bande dessinée, est devenu l’une des voix de la Révolution tunisienne en janvier 2011. À 26 ans, c’est une véritable star dans son pays. Il fait partie des jeunes qui ont courageusement chassé de Tunisie le dictateur Zine Al Abidine Ben Ali et son épouse Leila Trabelsi. Comme Baâziz, il est connu pour ses chansons engagées et satiriques à la fois. Des chansons qui ont accompagné le mouvement de révolte en Tunisie. Sous le règne de Ben Ali, Bendir Man était interdit de concert en Tunisie. Le seul album produit l’a été clandestinement. Sa rébellion lui a valu plusieurs emprisonnements et passages à tabac.

Source : TSA

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com