Politique

Le Conseil supérieur islamique de la République tunisienne condamne les actes terroristes à Rouhia

Le Conseil supérieur islamique de la République tunisienne a condamné les actes terroristes dans la délégation de Rouhia (Gouvernorat de Siliana), mercredi, et qui avaient pour “objectif de porter atteinte à l’unité du pays, faire échouer sa Révolution et entraver le processus de la transition démocratique”.

Dans son communiqué publié, samedi, le Conseil présente ses condoléances aux familles des deux martyrs, le lieutenant-colonel Tahar Ayari et le caporal chef Walid Hajji, tombés en martyrs, au cours de cet acte terroriste, en défendant l’intégrité de la patrie. Il souligne que “pareils actes sordides sont interdits explicitement par les textes dans la noble religion islamique et rejetés selon toutes les normes humanitaires, morales et légales”.

Il a, en outre, rendu hommage aux efforts et à la vigilance des forces de l’armée nationale, de la sécurité intérieure et des citoyens des zones frontalières, pour la préservation de la sécurité du territoire national et celle des citoyens. Il appelle les partis, les associations et les organisations à la mobilisation totale pour défendre la patrie et aider à dévoiler tous ceux qui cherchent à porter atteinte à la stabilité du pays et à le faire entrer dans un cycle de violence.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut