Le Japon arrête son dernier réacteur nucléaire

Le Japon arrête son dernier réacteur nucléaire

Le processus d’arrêt du dernier réacteur actif au Japon a débuté ce samedi 5mai 2012. Cette sortie du nucléaire, que le gouvernement espère provisoire, fragilise l’économie nippone.

À partir du dimanche 06 mai au matin, le Japon se retrouvera sans énergie nucléaire. Le processus d’arrêt du dernier réacteur actif du pays a en effet débuté ce samedi, réduisant à néant la part de l’énergie nucléaire dans l’électricité nippone un peu plus d’un an après la catastrophe de Fukushima.

Une sortie en principe provisoire. Le dernier réacteur en activité, Tomari 1, sur l’île d’Hokkaido (nord du pays), ferme pour inspection. Les 54 réacteurs de l’Archipel, qui assuraient près de 30 % des besoins électriques du pays jusqu’au 11 mars 2011, se retrouvent donc à l’arrêt. Les quatre réacteurs détruits à Fukushima sont, eux, définitivement arrêtés.

Le gouvernement entendait réexaminer ses réacteurs un par un et leur redémarrage – qu’il souhaite – est une question politiquement sensible. Cet arrêt du nucléaire, anticipé depuis des mois, a déjà d’énormes conséquences économiques non seulement pour le Japon, mais aussi pour le reste du monde.

En 2011, la balance commerciale de la troisième économie mondiale est passée dans le rouge pour la première fois en trente et un ans. La moitié de la dégradation constatée entre 2010 et 2011 provient de la hausse de la facture énergétique. Jusqu’en janvier, le Japon essuyait surtout la flambée des cours du pétrole et du gaz naturel. Mais depuis, les importations en volume de gaz augmentent de manière exponentielle.

Car plus que le pétrole (dont les importations ont baissé l’an dernier), plus que le charbon, c’est le gaz naturel liquéfié (dont le Japon est déjà le premier importateur mondial) qui se substitue à l’uranium pour faire tourner les centrales électriques. Pour les dix compagnies électriques déjà en situation financière tendue, qui se partagent le pays, il s’agit d’un surcoût massif. Ils préparent déjà leurs usagers à un bond de la facture.

Source: Le Figaro

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut