Economie

Le Maroc adopte son projet de loi de finances 2024 : Quelles priorités pour le gouvernement ?

Le Maroc adopte son projet de loi de finances 2024 : Quelles priorités pour le gouvernement ?

Le Maroc a franchi une étape importante en adoptant son projet de loi de finances pour l’année 2024 lors d’une réunion du Conseil de gouvernement présidée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Ce projet de loi de finances vise à soutenir la mise en œuvre du programme gouvernemental 2021-2026, en alignement avec les recommandations du rapport sur le Nouveau modèle de développement et les directives royales.

Les principales priorités du gouvernement marocain pour 2024 incluent la mise en œuvre du Programme de reconstruction et de mise à niveau générale des régions touchées par le séisme d’Al Haouz. Ce programme ambitieux, doté d’un budget de 120 milliards de dirhams, se concentre sur la reconstruction des logements et l’amélioration des infrastructures touchées par le séisme.

De plus, le gouvernement s’engage à renforcer l’État social en permettant à environ 4 millions de familles défavorisées d’accéder aux soins médicaux dans les hôpitaux publics et privés. L’État prendra en charge leurs cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale, nécessitant un budget annuel de 9,5 milliards de dirhams. De plus, un nouveau programme d’allocations familiales sera lancé en 2023, améliorant le soutien aux catégories sociales nécessiteuses.

La mise en œuvre de réformes structurelles pour dynamiser l’économie nationale reste une priorité. Le gouvernement vise à mobiliser 550 milliards de dirhams d’investissements pour créer 500 000 emplois d’ici 2026.

Le dernier point de focus concerne la soutenabilité des finances publiques. Le gouvernement prévoit de mettre en œuvre des réformes pour préserver les équilibres des finances publiques et garantir leur soutenabilité, y compris des réformes fiscales et budgétaires.

Enfin, le Conseil de gouvernement a également adopté des décrets liés au projet de loi de finances, y compris la délégation de pouvoir pour les financements et les emprunts, renforçant ainsi la gestion des ressources financières du pays.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut