Politique

Le ministère de la Justice dénonce l’appel à la grève lancé par les magistrats

Le ministère de la Justice a fait part de sa surprise face à l’appel lancé dans la motion du Conseil national de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) en vue de déclencher une grève générale dans tous les tribunaux, le 5 mai 2011 et d’observer un Sit-in devant le siège du ministère, le 14 mai 2011, précisant qu’une telle grève s’oppose au Statut des magistrats, actuellement en vigueur.

Dans un communiqué rendu public mardi, le ministère exprime, également, son étonnement du lancement de cet appel, à cette date, après qu’il eut pris l’initiative d’engager le dialogue avec l’AMT, dialogue qui a abouti à l’élaboration d’un projet de loi organisant le Conseil supérieur de la magistrature et qui est actuellement en cours d’examen par l’Association.

Le ministère de la Justice “forme le souhait que l’AMT continue de jouer pleinement son rôle, en tant que négociateur responsable qui s’attache à la crédibilité de la magistrature et aux intérêts des justiciables”.

Sur un autre plan, le ministère a dénoncé, dans un autre communiqué, les déclarations du président de l’AMT aux médias, tout en l’exhortant à cesser ce qu’il a qualifié d’allégations.

“Le président de l’AMT ne cesse de déclarer dans les médias que c’est le ministère de la Justice qui est derrière la formation d’un syndicat des magistrats” ajoute le communiqué, soulignant que “le ministère n’y est pour rien et que les magistrats sont libres de choisir l’organisme qu’ils considèrent comme étant le plus apte à défendre leurs droits”.

Source : Communiqué

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut