Societe

Le ministère de l’Intérieur interdit la manifestation des non-jeûneurs à Tunis

Bien qu’aucune loi n’interdise de manger ou de boire en public pendant le ramadan en Tunisie, le débat sur cette question revient chaque année.

Pour la deuxième année consécutive, l’« Association des libres penseurs » (ALP) et le comité « #Fater » ont lancé un appel à manifester sur les réseaux sociaux afin de défendre les non-jeûneurs et réclamer le respect des libertés individuelles.  Appelée « #Mouch bessif » (Pas contre notre volonté), la manifestation, qui était prévue pour le 27 mai, a été interdite par le ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem qui a invoqué la circulaire Mzali de 1981, relative à l’interdiction des cafés et des restaurants d’ouvrir pendant la journée durant le mois de ramadan.

Malgré cette injonction, l’ALP a annoncé qu’elle maintiendra le rassemblement devant le ministère du Tourisme et de l’Artisanat à 14h00 pour dénoncer la fermetures des cafés, les  nombreuses arrestations et mauvais traitement envers ceux qui ne font pas le ramadan.

Commentaires

Haut