Societe

Le ministre de l’emploi à Sfax : Pas de solutions radicales au problème du chômage en Tunisie dans l’immédiat

Des jeunes chômeurs diplômés du supérieur dans la région de Sfax ont déploré l’absence de solutions efficaces pour résoudre le problème du chômage en Tunisie appelant à un débat global sur les perspectives de l’emploi. Lors de leur rencontre, mercredi, à Sfax, avec le ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi, M. Saïd Aidi, ils ont réclamé une allocation chômage et la gratuité du transport et des soins.

Ils ont, également, proposé la création d’un conseil national de l’emploi, ainsi que la dynamisation du programme de recherche active de l’emploi “AMAL” et le renforcement des structures régionales de l’emploi.

De son côté, le ministre a souligné que le gouvernement qui oeuvre pour l’augmentation du nombre de recrutements dans la fonction publique se heurte à une masse importante de demandeurs d’emploi dont le nombre s’élève à 700 000.

“Il n’existe pas de solutions radicales au problème du chômage en Tunisie, dans l’immédiat”, a t-il fait remarquer soulignant que le rétablissement de la confiance et la consécration du respect des lois, sont les deux principales conditions pour la garantie de l’efficacité d’action.

Le ministre a rappelé que le programme Amal était une mesure d’urgence et non une solution définitive au problème du chômage, précisant que la prime accordée par ce programme sera versée dans une semaine.

M. Aidi avait présidé, auparavant, une séance de travail, au siège du gouvernorat de Sfax, avec les représentants des services régionaux de l’emploi.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut