Economie

Le Parti pour la Justice Sociale–Démocrate présente un plan de relance économique: L’eau et l’électricité seront gratuites !

Le 25 septembre, l’association Raid ATTAC (Rassemblement pour une alternative internationale de développement) et le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM), en association avec le Parti pour la Justice Sociale-Démocrate, ont organisé une manifestation pacifiste devant le siège de la Banque Centrale, pour appeler à la révision de la dette de la Tunisie.

Cette manifestation vient comme suite à la rencontre du Secrétaire Général du PJSD, Amine Manaï avec le Premier ministre Béji Caïd Essebsi, durant laquelle  le PJSD a demandé officiellement au gouvernement provisoire la suspension du paiement de la dette extérieure le temps d’un moratoire pour en déterminer la part odieuse.

Le parti a en outre présenté un plan d’action face à la crise des dettes, selon eux il faut adopter un régime d’austérité le plus tôt possible couvrant une période de 3 à 5ans, adopter un crédit national de 3 à 5ans, la révision des comptes de la  dette extérieure à inclure selon la loi internationale de la dette, la révélation des contrats secrets de l’exploitation de nos richesses, insister sur le droit de récupérer notre argent spolié.

Œuvrer pour le retour des barrières douanières sur les marchandises à besoins secondaires importées et les remplacer par des produits tunisiens pour une période de « solidarité nationale ».

Mettre fin au transfert illégal et clandestin des devises  par la mise en place de barrières monétaires.

L’équité en matière des taxes et son étalage pour diminuer la charge aux citoyens fonctionnaires de l’Etat, cette mesure doit profiter à 350 000 bénéficiaires.

La vente des propriétés confisquées de Ben Ali et des Trabelsi pour ranimer la trésorerie du pays.

Selon  le PJSD, ce plan permettra l’augmentation du pouvoir d’achat des Tunisiens faute de l’amélioration du salaire minimum garanti (SMIG) qui sera de 350 DT ainsi qu’une consommation gratuite de l’eau et de l’électricité et une taxation en cas de dépassement d’un seuil déterminé.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut