Politique

Le personnel navigant de cabine compte créer un syndicat libre

Un premier contingent de 70 personnes ont déjà présenté leur annulation d’affiliation de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT), nombre qui devrait augmenter au cours des jours à venir. Une demande d’annulation d’affiliation a été déjà remise au bureau régional de l’Ariana. A l’origine de cette décision, le manque de confiance entre ce personnel et le bureau régional de l’UGTT à l’Ariana, la Fédération du Transport et la centrale syndicale dans son ensemble. Ce manque de confiance existe depuis des années, mais il est devenu total au cours des derniers jours.

Une pétition a circulé demandant la dissolution du bureau syndical de base de Tunis. Ensuite, une réunion a groupé 340 employés sur 480 (le quorum est donc atteint) pour concrétiser cette demande qui n’a pas été suivie d’effet suite au refus évident de la centrale syndicale. Et c’est à contre cœur que le personnel a demandé l’annulation de toutes les structures de l’UGTT pour créer un syndicat libre du personnel navigant de cabine qui regroupera les travailleurs employés dans les différents aéroports. Ce personnel n’a pas de problème avec la centrale syndicale en tant qu’institution mais avec certains “symboles” dont le secrétaire général du syndicat de base. Depuis une longue période, il n’y a plus de communication entre ce personnel et le syndicat.

Le dossier de création de ce syndicat libre sera déposé au cours de la semaine prochaine au gouvernorat. Le personnel compte constituer à terme une confédération libre du personnel navigant de cabine (PNC).

Source : La Presse

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut