Le président du Ghana est mort brusquement de maladie

 Le président ghanéen John Atta Mills, en poste depuis 2009, est mort brusquement de maladie à l’age de 68 ans, a annoncé mardi 24 juillet 2012, la présidence.

“C’est avec le coeur lourd que nous annonçons la mort brusque et prématurée du président de la République du Ghana”, a déclaré la présidence dans un communiqué. Le président Mills était tombé malade quelques heures auparavant.

Le communiqué ne donne pas d’autre précision sur les circonstances de la mort du chef de l’Etat.

Mills dirigeait depuis janvier 2009 le Ghana, une ancienne colonie britannique d’Afrique de l’Ouest. Il avait remporté en 2008 la présidentielle d’une courte avance, moins de 1% des suffrages, contre le candidat du parti du président sortant John Kufuor. Ce dernier qui avait exercé deux mandats avait renoncé au pouvoir.

Mills avait été désigné par son parti en juillet de l’an dernier pour être le nouveau candidat à la présidence lors du scrutin prévu en décembre 2012.

 Le vice-président du Ghana, John Dramani Mahama, a prêté serment pour succéder au président  devant une session extraordinaire du Parlement réunie quelques heures après l’annonce de la disparition, pour des raisons de santé non officiellement précisées, du chef de l’Etat au pouvoir depuis 2009.

Tout de suite après son investiture, M. Mahama a promis de préserver la stabilité du Ghana et a rendu hommage à son prédecesseur.

Source: AFP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com