Le SNJT condamne une campagne de dénigrement contre certains journalistes

Le bureau exécutif du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné la campagne de dénigrement lancée sur le réseau Internet par un groupe d’inconnus et certaines personnes qui ont mal digéré leur échec au deuxième congrès du syndicat contre les symboles et les militants du SNJT ayant résisté à la dictature et à l’oppression.

Cette campagne s’est accentuée depuis l’annonce par le bureau exécutif du Syndicat son intention de «révéler la liste noire des journalistes qui a contribué à la dégradation de l’image du secteur de l’information et servi d’instrument de propagande sous le régime despotique de Ben Ali», précise le SNJT dans un communiqué rendu public samedi.

Le bureau exécutif fait part de son regret de voir certains journalistes impliqués dans cette campagne de dénigrement qui a pour dessein de perturber le fonctionnement de la commission chargée de la détermination des critères pour l’établissement de la liste noire, précisant que l’appel en faveur de l’établissement de cette liste a été lancé, au début du mois de juin dernier, lors du deuxième congrès du SNJT.

«La campagne de dénigrement ne sert que les intérêts des ennemies des journalistes», relève le SNJT qui annonce avoir chargé un avocat pour déposer une plainte à l’encontre des personnes impliquées dans cette campagne.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut