Politique

Le Syndicat du corps diplomatique fustige les accusations d’Ennahdha

Le Syndicat du corps diplomatique tunisien a exprimé son indignation contre les accusations du chef du bloc parlementaire d’Ennahdha contre l’ambassadeur tunisien au Canada.

Le corps diplomatique tunisien est monté au créneau, jeudi, contre Nourredine Bhiri, chef du bloc parlementaire d’Ennahdha à l’Assemblée des représentants du peuple. Ayant épinglé la position de l’ambassadeur tunisien au Canada sur l’attaque perpétrée à Québec l’accusant notamment d’avoir manqué à ses responsabilités lors des funérailles de Boubaker Thabti, tué lors de l’attentat terroriste contre une mosquée, Nourredine Bhiri a été recadré par le Syndicat du corps diplomatique.

Dans un communiqué diffusé ce 9 février, le Syndicat du corps diplomatique a fustigé les déclarations de Nourredine Bhiri jugeant qu’il a porté atteinte à l’intégrité de l’ambassadeur tunisien au Canada.

Le Syndicat du corps diplomatique a affirmé la présence de l’ambassadeur tunisien au Canada , du consul tunisien à Montréal lors de l’hommage rendu à Boubaker Thabti.

Le Syndicat a souligné que l’ensemble des missions diplomatiques présentes au Canada se sont mobilisés pour assurer le suivi psychologique et apporter le soutien nécessaire à la famille de Boubaker Thabti. Le chef du bloc parlementaire d’Ennahdha avait demandé des éclaircissements sur la conduite de l’ambassadeur de Tunisie au Canada après l’attaque survenue à Québec.

Le Syndicat a dénoncé une tentative d’instrumentalisation et de manipulation de la part de l’élu. Il a, par ailleurs, exhorté l’ensemble des intervenants à se renseigner auprès des sources officielles avant la diffusion d’informations erronées.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut