Les royalties générées par la vente du livre de Leïla Ben Ali en Tunisie seront saisies par l’État

Abderrahmane Ladgham, ministre chargé des dossiers de la corruption et de la bonne gouvernance vient de démentir les propos qui lui ont été attribués sur la confiscation par l’État du livre de Leïla Ben Ali, rapporte radio Mosaïque.fm.

Il a précisé que le livre de Leïla Ben Ali “Ma vérité” sera distribué en Tunisie et a insisté sur le fait que les Tunisiens sont libres de lire ce qu’ils veulent.

Par contre, il a indiqué que les royalties générées par les ventes seront saisies par l’État. Leïla Ben Ali a spolié les richesses du pays pendant 20 ans et nous avons le droit de prendre une telle mesure, a-t-il ajouté.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut