Economie

Les sit-in empêchent la reprise de l’activité de la société Med-Oil (jadida)

La société Med-Oil (Jadida), relevant de Poulina group holding (PGH), a précisé que la décision de fermeture de son unité de production, située dans le gouvernorat de Ben Arous, intervient suite aux dépassements enregistrés durant les sit-in organisés par les membres du syndicat de la société, «qui ont dépassé les limites», et auront des répercussions sur la reprise de l’activité de la société.

Les travailleurs de la société ont été surpris de la fermeture du siège de la société, jeudi, et ont convoqué deux huissiers-notaires pour constater leur présence et la fermeture de l’usine.

Ils ont observé des protestations, devant le siège du gouvernorat de Ben Arous et présenté leurs revendications au gouverneur qui concernent, essentiellement, la lutte contre la corruption au niveau de l’administration de l’entreprise, la préservation de la dignité des travailleurs ainsi que d’autres revendications professionnelles, telle que la fixation des horaires du travail et la ré-institution des primes.

La société a souligné, dans un communiqué que la série de sit-in menée par le bureau du syndicat de la société s’est poursuivie malgré la satisfaction de la plupart des revendications professionnelles des employés.

Celles-ci ont trait à la sous-traitance, la révision de l’horaire de travail, l’augmentation des salaires et le reclassement professionnel de certains employés.

La société a également mis les responsables (dont le syndicat a exigé le renvoi) en congé en attendant l’amélioration du climat social et le retour à la normale.

MED-OIL (Jadida) a signalé qu’en dépit de sa compréhension que toute révolution s’accompagne de débordements, celui que la société connaît entrave la reprise des activités en son sein.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com