Monde

Libye : Sous le feu des pro-Kadhafi, les insurgés reculent loin de Syrte

Les rebelles continuaient de reculer mardi sous le feu des forces du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, ont constaté des journalistes de l’AFP. Ils se retrouvaient à plus d’une centaine de kilomètres à l’est de la ville de Syrte, dont ils veulent s’emparer.

Les insurgés, qui avançaient victorieusement depuis dimanche, avaient été bloqués lundi soir a 60 km de Syrte par les forces du colonel Kadhafi.

Mardi matin, ils ont dû reculer face aux tirs nourris à l’arme lourde et au mortier des kadhafistes, d’une quarantaine de kilomètres pour se retrouver dans la localité de Nofilia.

La coalition absente depuis deux jours

Partis de leur bastion de Benghazi, dans l’Est, les insurgés se sont emparés ces dernières 48 heures de plusieurs localités et terminaux pétroliers grâce aux tirs de la coalition internationale qui ont considérablement affaibli les forces du colonel Kadhafi. Mais il n’y a plus de tirs aériens de la coalition depuis 24 heures dans l’Est.

“Offensive barbare”

Une quarantaine de pays sont attendus mardi à Londres pour la première réunion du “groupe de contact” sur la Libye, chargé du “pilotage politique” de l’opération internationale dont le volet militaire est désormais sous commandement de l’OTAN, ainsi que de la préparation de l'”après-Kadhafi”.

Mouammar Kadhafi a exhorté dans un message le “groupe de contact” à mettre fin à l'”offensive barbare” contre son pays. Il a comparé l’opération aux campagnes militaires de Hitler en Europe.

“Laissez la libye aux Libyens, vous êtes en train de vous livrer à une opération d’extermination d’un peuple en sécurité et de détruire un pays en développement”, ajoute le colonel Kadhafi, confronté à une rébellion armée depuis la mi-février.

Plaidoyer américain

Le président Barack Obama a justifié sa décision d’intervenir en Libye, affirmant qu’elle a “empêché un massacre”. Il a en outre annoncé que l’OTAN prendra mercredi les commandes de l’ensemble des opération militaires de la coalition internationale en Libye.

“En tout juste un mois, les Etats-Unis et leurs partenaires internationaux ont mobilisé une large coalition, obtenu un mandat international pour protéger les civils, arrêté une armée en marche, empêché un massacre, établi une zone d’exclusion aérienne”, a-t-il souligné.

Source : AFP, ATS, France24

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut