L’intervention du Chef Du Gouvenment vue par Maher Ben Ghachem

Si le format de l’interview a quelque chose d’ennuyeux : question réponse avec un seul journaliste, le contenu est complet,  sauf l’engagement confirmé sur la création d’un nouveau parti ou un mouvement…

La Macronie n’a pas le vent en poupe en ce moment… Sauf qu’il a toujours dit et redit que la Présidence de la République ne l’intéresse pas !!! Et ça se comprend à son âge… Il a tout le temps dans l’avenir…

La réponse sur sa relation avec Ennahdha est sans appel: si vous voulez gouverner sans elle, il faut la battre aux prochaines élections! Son allusion à sa parenté avec Hassib Ben Ammar jugée maladroite, vient suite à une question sur sa relation avec les islamistes, pour expliquer qu’il a été à bonne école avec cet entourage familial et pour moi n’a rien de choquant, bien au contraire il a quelque chose de rassurant.

L’économie qui ne décolle pas et le Dinar qui va mal… restent le problème essentiel de ce pays… Il faut augmenter les rentrées de devises pour redresser le Dinar… C’est difficile avec tous les arrêts de production du Phosphate et les hydrocarbures.  Malgré les efforts sur le tourisme, la balance reste faible avec l’Euro… C’est une responsabilité partagée et quel que soit le CDG la problématique restera la même. Même le changement de Gouverneur de la banque centrale n’a rien changé.

Pour moi, la clef reste entre les mains du Président de la République qui peut apaiser le climat politique en laissant les courants démocratiques se rassembler autour de la personnalité la moins impopulaire et qui pourrait être la plus charismatique dont le pays en a besoin…

Vous avez compris de qui je parle Je donne mon avis en bon citoyen, qui adore son pays comme la plupart d’entre vous et qui l’a servi plus de 40 ans dans les structures publiques. Je ne suis intéressé ni de près ni de loin par les affaires politiques et pret à rejoindre n’importe quelle personnalité capable de mieux rassembler les tunisiens épris de liberté de démocratie et de progrès. Pour l’instant je soutiens YC , un bosseur, honnête, sans casseroles, avec une grande habileté politique, faisant bonne figure à l’international…

Pour conclure : je reste optimiste même si le chemin sera semé d’embûches…

Maher Ben Ghachem

Ancien Professeur à La Faculté de médecine

Ancien Interne des Hôpitaux de Paris.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com