Monde

L’ONU condamne l’usage excessif de la force par Israël à Gaza

Une fois n’est pas coutume, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, mercredi 13 juin, à une forte majorité, un projet de résolution condamnant Israël pour l’usage excessif de la force contre les civils palestiniens lors de leurs manifestations  à la frontière israélienne de la bande de Gaza.

Présenté par l’Algérie et la Turquie au nom de la Ligue arabe et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), te texte appelle à l’adoption de mesures pour protéger les civils palestiniens, après qu’environ 130 Palestiniens aient été tués sur la bande de Gaza par des tirs israéliens.

En outre, le projet de résolution déplore un usage « excessif, disproportionné et indiscriminé de la force par les forces israéliennes contre les civils palestiniens » mais condamne aussi « le tir de roquettes de la bande de Gaza contre des zones civiles israéliennes ».

Le texte a été adopté par 120 voix, pour huit contre et 45 abstentions.

Sans surprise, les États-Unis ont mis leur veto au projet de résolution. L’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, a déclaré que la résolution était « grossièrement biaisée » contre Israël. De son côté, le représentant israélien, Danny Danon, a dénoncé une « collusion avec une organisation terroriste ».

Selon l’AFP, c’est la première fois, depuis le début des violences en mars, que l’ONU condamne Israël, même si, contrairement à celles du Conseil de sécurité, les résolutions de l’Assemblée générale ne sont pas contraignantes et qu’il n’y a pas de veto.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut