Societe

Ghazi Jeribi:”il y a un véritable problème entre la loi et son application”

Vendredi le 21 avril 2017, lors de son intervention dans le cadre d’une séance d’audition au sein de l’ARP, le ministre de la Justice Ghazi Jeribi a annoncé le limogeage du directeur du centre de rééducation d’El Mourouj.

En effet, le ministre a indiqué qu’il a effectué une série de visites « inopinées » sans informer personne dans le but d’observer par lui-même l’état de ces centres. A El Mourouj, Jeribi a affirmé s’être entretenu avec des délinquants mineurs à l’abri des responsables du centre et qu’il a par la suite pris la décision de changer le directeur. Aussi il souligne avoir constaté l’existence de « choses inacceptables » et qu’à l’issue de ses constats, il a pris la décision de suspendre cinq gardiens de leurs postes et de les envoyer devant la justice pénale. Par ailleurs, « 35 projets de centres sont en cours ».

Notons enfin que le ministre a expliqué que ce renvoi est « un message fort » destiné aux responsables. Il a aussi attiré l’attention sur l’existence d’un problème majeur entre la qualité des lois dont on dispose et leur application sur terrain et qu’il est temps que chacun assume ses responsabilités.

Commentaires

Haut