L’UGTT attaque Abdelfattah Amor en justice ?

Après avoir interdit Abdessalem Jrad de voyager, la Justice a  annulé hier mercredi 16 novembre 2011, la décision d’interdiction de voyager au secrétaire générale de l’UGTT.

Hier après midi, la commission administrative de l’UGTT s’est tenue et a décidé de se réunir le samedi prochain pour étudier de nouveau le dossier.

Selon certains membres de ladite commission, on croit savoir que les avocats de Jrad vont attaquer en justice, Abdelfattah Omar, président de la Commission Nationale d’Investigation sur les affaires de Corruption et de Malversation.

Telle décision semble être “raisonnable “, pour bon nombre des syndicalistes. L’objectif est toujours de défendre une organisation militante, après l’avoir l’attaquée à la publication du rapport final de la CNICM.

Abdelfattah Amor, président de la CNICM, estime que le rapport de sa commission s’appuie sur des preuves tangibles qu’il peut fournir en justice.

Bien qu’auprès de l’UGTT, on affirme et on dispose des documents qui nient toute inclusion de Jrad dans ces affaires.

Selon le rapport de la commission Jrad est impliqué dans trois affaires:  l’obtention d’une manière illégale des lots de terrains situés dans la zone des “jardins de Carthage ” . La deuxième porte sur l’octroi d’un crédit de 300 000 dinars de la part de la Banque de l’Habitat (bien que ladite banque ne le prouve pas). La troisième affaire concerne l’intervention de Jrad au profit de travailleurs de la société Peugeot pour remplacer les congrès par une contrepartie financière.

Source: Le Temps

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com