Politique

L’UGTT rejette l’atteinte aux symboles du mouvement syndical

Le bureau exécutif de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), a réaffirmé sa disposition à contribuer à la garantie de la sécurité des travailleurs et de l’ensemble du peuple et son souci de préserver l’invulnérabilité et la stabilité de la Tunisie et de réaliser les objectifs de la révolution.

Il a, en outre, exprimé son refus catégorique de porter atteinte aux symboles du mouvement syndical et à ses militants qui ont consenti des sacrifices pour la Tunisie, pour ses travailleurs et pour son peuple.

Les membres du bureau exécutif ont indiqué, dans un communiqué publié lundi, avoir été surpris par les déclarations du Premier ministre du gouvernement provisoire, Béji Caïd Essebsi, selon lesquelles “Habib Achour avait été condamné à dix ans de prison dans un jugement équitable pour des dépassements”.

Le bureau exécutif de l’UGTT rappelle que feu Habib Achour “l’un des symboles du mouvement syndical et du militantisme social”, a été, plusieurs fois, torturé et emprisonné, en raison de son attachement aux principes et valeurs de la centrale syndicale, soulignant que son jugement à l’époque fut arbitraire.

Ils ont, également, rappelé les sacrifices de ce militant qui a défendu les causes justes des travailleurs et qui a lutté contre les choix économiques et politiques remettant en cause, dans le fond, les acquis et les droits des travailleurs.

Les membres du bureau exécutif ont exprimé, d’autre part, leur étonnement de la non condamnation par M. Béji Caïd Essebsi dans ses déclarations de l’agression perpétrée contre le siège de l’UGTT, avenue de Carthage.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com