Monde

Mandat d’arrêt du Liban contre Seif el-Islam Kadhafi et neuf autres Libyens

Le juge Zaher Hamadé, chargé de l’instruction de l’affaire Moussa Sadr devant la Cour de Justice libanaise, un tribunal d’exception, a émis mardi un mandat d’arrêt par contumace à l’encontre de Seif el-Islam Kadhafi, fils de l’ancien dictateur libyen, Moammar Kadhafi et neuf autres Libyens, accusés d’être impliqués dans la disparition de l’imam Sadr et de ses compagnons, en Libye, en 1978.

Le juge Hamadé a inculpé les dix Libyens, parmi lesquels figure également Abdallah Senoussi, ancien chef des services du renseignement libyen. Le juge dispose d’indices de leur implication dans l’enlèvement de Moussa Sadr et ses compagnons. Les mandats d’arrêt seront transmis à Interpol afin d’être diffusés et appliqués.

L’imam Moussa Sadr, président du Conseil supérieur chiite et ses deux compagnons, le cheikh Mohammad Yaacoub et le journaliste Abbas Badreddine, ont disparu le 31 août 1978,  lors d’une visite à Tripoli, en Libye où ils devaient rencontrer le le colonel Kadhafi.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut