Societe

Médenine “Capitale mondiale” des réfugiés pour cette année

La région de Médenine célèbre le 20 juin et pour la première fois la Journée mondiale des réfugiés. En effet, la région est plus que jamais concernée par cette journée du fait qu’elle abrite, actuellement, environ cinq mille réfugiés dans les camps de Ras Jédir et Choucha outre les milliers de migrants libyens accueillis par des familles tunisiennes.

Le poste frontière de Ras Jédir est le point de passage le plus important au niveau du flux de réfugiés fuyant la guerre en Libye. Il a enregistré, depuis le déclenchement de la crise dans ce pays limitrophe, l’entrée en Tunisie de plus de 400 000 réfugiés d’une soixantaine de nationalités.

Le flux massif des migrants, dès les premiers jours des affrontements en Libye, a pris de cours la population locale qui, sans hésiter un seul instant, s’est mobilisée aux côtés du Croissant-rouge tunisien, des comités de protection de la révolution et de plusieurs autres organisations locales, pour secourir et prendre en charge les réfugiés. Aussi, l’armée nationale a installé un camp à Choucha à 7 km de Ras Jédir avec, au départ, une capacité d’accueil de 300 réfugiés qui s’est renforcée, progressivement, pour atteindre 25 000 places, actuellement.

Pendant des semaines, les organisations nationales ont dû affronter seules ce flux massif qui a failli se transformer en une crise humanitaire avec l’entrée, en quelques jours, de 45 000 Egyptiens, 25 000 Bangladais et 15 000 Soudanais (à un rythme de 16 000 réfugiés par jour). A cet effet, la Communauté internationale (organisation humanitaires et instances onusiennes) s’est mobilisée pour prêter main forte à la Tunisie et contribuer au rapatriement des réfugiés bloqués dans les camps.

La solidarité de la population locale et son action « héroïque » pour venir en aide aux réfugiés ont suscité l’admiration internationale et fait de la région une destination de responsables et de personnalités de renommée mondiale.

Les images télévisées de soutien populaire aux réfugiés ont fait le tour du monde. Aussi, les aides humanitaires d’organisations internationales se sont-elles multipliées.

Les Emirats Arabes Unis ont contribué à cet effort en installant un camp de réfugiés dans la région, lequel a accueilli, depuis mars jusqu’à présent, 15 000 personnes.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a, également, installé un camp ayant abrité au total 8 000 réfugiés.

Sur un autre plan, les structures de santé relevant de l’Armée nationale, du ministère de la Santé publique, de l’organisation Médecins sans frontière et de l’Hôpital marocain mobile ont assuré la prise en charge sanitaire des réfugiés à travers la mise en place d’un système de santé complémentaire. Aucune épidémie n’a été enregistrée jusqu’à ce jour.

Cette expérience marquera l’histoire de la Tunisie comme l’ont affirmé les organisations internationales et les personnalités qui se sont succédé à Ras Jédir et à Ben Guerdane.

M Antonio Guterres, Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, a affirmé lors de sa première visite dans le pays, que la Tunisie, Gouvernement et peuple, a donné un exemple de générosité et d’humanisme en ouvrant ses frontières et les portes de ses maisons aux réfugiés de Libye.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut