Politique

Ministère de l’Intérieur: Communiqué à propos des terroristes arrêtés à Rémada

Suite à  l’arrestation de terroristes à Rémada, le ministère de l’intérieur a publié le communiqué suivant:

Des unités de la garde et de la sécurité nationales de Remada sont parvenues, durant la nuit du 14 mai, à identifier deux terroristes dans la région de Douar Nekrif (délégation de Remada), a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Dans un communiqué rendu public, dimanche, le ministère indique, également, que l’un des deux terroristes est de nationalité algérienne, surnommé “Abou Muslim”, âgé de 31 ans, alors que le deuxième est d’origine libyenne et est surnommé “Abou Batin”, âgé de 32 ans.

Lors de l’assaut mené sur le local où se trouvaient les deux terroristes, affirme la même source, l’un d’eux a tenté de jeter une grenade sur les unités de la garde et de la sécurité nationales qui n’a toutefois pas explosé, ajoute le communiqué.

Le deuxième terroriste a, pour sa part, essayé d’activer une ceinture d’explosifs mais les unités de la garde et de la sécurité nationales sont intervenues au moment opportun pour l’en empêcher.

Après avoir interrogé les deux individus, il s’est avéré que l’un des deux terroristes est arrivé en Tunisie le 24 avril dernier, via Jebel Khifouf, en provenance de Jebel El Maa Abyath (région algérienne de Bir Atir).

Le deuxième a affirmé, quant à lui, s’être rendu en Algérie en 2007 et avoir effectué des entraînements dans le Jebel Al Abyath, avant de s’installer dans le territoire tunisien, depuis 25 jours.

Le deuxième terroriste a avoué, d’autre part, détenir une arme de type Kalachnikov et 150 balles dissimulées dans l’une des montagnes du gouvernorat de Médenine.

Le ministère de l’Intérieur a indiqué, par ailleurs, que les unités de la garde et de la sécurité nationales sont parvenues lors de cet assaut à confisquer un appareil de géolocalisation “GPS” ainsi que deux portables, outre un passeport libyen falsifié, de la devise européenne et des dinars tunisiens.

La ceinture d’explosifs, précise le communiqué, a été retenue en coordination avec les services militaires de la région, en attendant que les deux terroristes arrêtés soient déférés devant la direction de la lutte contre le terrorisme afin de poursuivre l’enquête menée à cet sujet.

Il est à signaler que les autorités sécuritaires ont enregistré, durant ces derniers jours, des mouvements suspects de deux ressortissants étrangers, dans la région de Béni Khedech( Tataouine), qui ont pris la fuite. Les autorités avaient trouvé dans leurs bagages un passeport libyen.

Selon d’autres informations recueillies par les autorités sécuritaires, des personnes ont accédé au territoire tunisien en provenance de pays voisins, ce qui commande de faire preuve d’un surcroît de veille sécuritaire.

Une arme de type Kalachnikov, cinq chargeurs de cartouches et une grenade ont été découverts dans une grotte située dans les montagnes de Beni Khedech, gouvernorat de Tataouine, a-t-on appris, dimanche, auprès du ministère de l’Intérieur.

Suite aux aveux des deux dangereux terroristes arrêtés selon lesquels les  deux prévenus ont avoué avoir dissimulé des quantités d’armes et de munitions dans différents endroits du territoire tunisien, les recherches se poursuivent pour découvrir les autres endroits où ces deux personnes ont dissimulé des armes et des munitions.

C’est ainsi qu’un deuxième kalachnikov a été, également, trouvé dans un endroit situé entre Matmata et Dkhila Toujene (gouvernorat de Gabès) et un autre dans une grotte à Matmata.

Des quantités de munitions, de détonateurs et de “TNT” ont été découvertes dans la région montagneuse de Matmata.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut