Politique

Mohamed Talbi lors d’une conférence du PDP: “ma religion est la liberté”

Le Parti Démocratique Progressiste (PDP) a organisé, vendredi, à Tunis, une conférence au cours de laquelle l’historien et penseur tunisien, Mohamed Talbi, a relevé l’importance de la liberté d’expression dans le développement de la conscience collective des nations.

Il a, dans ce contexte, mis l’accent sur l’Ijtihad dans la lecture du texte coranique afin de sortir de la pensée sclérosée qui a marqué l’histoire de l’Islam depuis le Moyen-âge.

Au cours de la conférence à laquelle ont assisté un certain nombre d’adhérents du PDP, M. Talbi a indiqué “que ma religion est la liberté… car le Coran la consacre de manière explicite” relevant que les apports des exégètes dans la pensée salafiste sont une déformation des textes coraniques” qui restent valables en tout temps et n’importe où et qui prônent la justice sociale.

M. Talbi a indiqué qu’il n’existe pas dans le texte coranique de trace du terme “Chariâa” qui constitue, selon lui “l’une des causes de l’oppression vécue par les musulmans… dès lors qu’elle est soumise à la dictature des exégètes”, soulignant dans ce contexte que l’Islam est un message pour l’Humanité toute entière et qu’il n’est guère fondé sur le principe de la contrainte.

Critiquant le discours des courants salafistes qui se caractérisent par une contradiction manifeste entre la parole et l’acte, il a estimé que “ces mouvements vivent une situation de dédoublement intellectuel et religieux” ce qui les rend incapables de s’adapter à l’esprit de l’époque.

Il a également appelé à se débarrasser du principe de la prééminence du “pouvoir religieux” et à passer à une étape qui accorde le pouvoir au peuple, condition sine qua non pour l’instauration de la démocratie.

Le conférencier a également abordé les épisodes sombres de l’histoire de l’Islam qui ont débuté avec la “grande discorde” et l’apparition des doctrines religieuses antagonistes et en particulier le sunnisme et le chiisme, en passant par le rejet de toute forme d’Ijtihad avec la chute de l’Etat abbasside et en arrivant à l’étape actuelle qui a vu l’émergence de l’extrémisme et de la violence.

M. Mohamed Talbi est un docteur spécialisé en histoire islamique qui a eu d’éminentes contributions à la pensée islamique, grâce à un certain nombre de publications en arabe et en français et dont il convient de citer l’oeuvre “Afin que mon coeur se rassure”.

Source : TAP

Commentaires

Haut