Nos enfants sur internet : pratiquent la voile sans gilet de sauvetage !

L’internet en Tunisie est en expansion sans précédent, les débits ne cessent de se doubler, et l’accès à la toile demeure de plus en plus à la portée de tout le monde. Via Mobile, Netbook, Pc de bureau ou PubliNet, être connecté, mettre à jour son profil perso, partager, commenter ou chercher, c’est devenu le quotidien des dizaines de millions des jeunes. Aujourd’hui, 65% des utilisateurs tunisiens de l’internet sont âgés moins de 25 ans selon une étude universitaire récente. C'est connu, Internet est un agréable multimédia : en naviguant sur ses différents sites, on peut apprendre, rencontrer, se distraire, etc. De part son globalité, il est possible de faire face à de nombreux sujets, et cela peut poser des problèmes, notamment si vous avez des enfants. L'accès à certains sites malveillants (pornographie, violence, racisme…), ou la rencontre des personnes douteux sur des salons de discussion est une réalité.Les éditeurs de logiciels ont évidemment compris qu'il y avait là un marché fructueux et proposent un grand nombre de solutions gratuites et payantes. Aujourd'hui, tous les Fournisseurs d'Accès à Internet en Tunisie (Topnet, Planet, Globalnet, Hexabyte…) proposent un logiciel de contrôle parental gratuit téléchargeable via leurs sites web à chaque abonnement. Certains moteurs de recherche d'MSN, Yahoo et Google proposent eux aussi dans leurs préférences de filtrer les pages Web à caractère sexuellement explicite (images, vidéo…), une solution aussi exploitable. A part l’initiative de l’Organisation Arabe des Technologies de la Communication et de l'Information (AITO) à organiser un séminaire sur la cyber-protection des mineurs, les enseignements et les statistiques à ce sujet restent très rares en Tunisie et au Monde Arabe. En France, seul 2% des parents déclare avoir installé un logiciel de contrôle parental sur le mobile de leurs enfants et 59% sur au moins un ordinateur de la maison (IPSOS).

Alors qu’elle efficacité pour ces logiciels et ces paramétrages ? Sont-ils à la portée des parents tunisiens ? Les parents sont t’ils vraiment conscients de l’urgence de ce sujet?

La meilleure sécurité pour nos enfants réside dans le dialogue avec eux, la conviction et la vulgarisation. Aucun logiciel de contrôle parental ne vous assure une sécurité totale, et les enfants ont tendance à les contourner. Le logiciel de contrôle parental doit seulement être considéré comme un outil d’aide dans l’éducation sur Internet, une nécessité devenue aujourd’hui un besoin pour bien construire une société de savoir psychologiquement stable.

C’est quoi un logiciel de contrôle parental ?

Il s’agit d’un logiciel de protection pour les enfants qui permet d'interdire l'accès aux sites pornographiques, site de paiement en ligne, de jeux d’argents… et tous les contenus choquants. Les logiciels de contrôle parental permettent également de bloquer les chats, les forums, les téléchargements de vidéo et de musiques (souvent illégaux dans certains pays) et de limiter les horaires de connexion à Internet. Le logiciel affiche un message personnalisable et peut effectuer plusieurs actions lors de la détection d'un site interdit : – Afficher un message personnalisable – Prendre une capture d'écran – Envoyer par email une alerte au parent administrateur – Même couper la connexion internet et éteindre le PC.

Quelle utilité pour un logiciel de protection parentale ?

* Pour les parents :

– Protéger les enfants contre les contenus choquant sur Internet

– Surveillance des enfants pour éviter toute sorte de problèmes

* Pour les entreprises :

– Empêcher une mauvaise utilisation d'internet, surtout à des fins personnelles (Facebook, tchat, etc…)

– Protéger l'image de l'entreprise (IP logué…)

Pour les écoles, collèges, lycées et universités :

– Protéger, éduquer sur les risques d'internet – Réduire l'utilisation d'internet à une fin éducative uniquement

– Contrôler l'utilisation d'internet

Nos conseils pratiques :

– Les logiciels gratuits sont à télécharger directement à partir du site du fournisseur d’accès.

– Il est tout à fait possible d’utiliser le logiciel de contrôle parental d’un fournisseur d’accès qui n’est pas celui auquel on est abonné.

– Aucun logiciel de contrôle parental n’est 100% fiable. Certains le sont plus que d’autres, sur certains points ou sur d’autres. Consulter les tests publiés régulièrement. En tenant à l’esprit que ces logiciels évoluent très rapidement.

– Jusqu'à un certain âge, il est peut-être mieux que l'ordinateur soit placé dans une pièce commune et pas dans la chambre de l'enfant.

– Il convient donc de veiller à ce que l'ordinateur ne soit pas en lui-même le seul centre d'activité de votre enfant quand il n'est pas à l'école.

Le logiciel de contrôle parental constitue il la solution ? Est-il suffisant ?

Néanmoins, les logiciels de contrôle parental se heurtent à des problèmes particulièrement complexes. Il est facile de déterminer si un fichier contient un virus, ou une publicité pour du Viagra, mais il est nettement plus délicat de confier à un programme informatique la tâche de déterminer si le contenu d'une page web est de nature à choquer un jeune public. Il nous faut donc préciser qu'aucun des logiciels présentés ici ne dispose d'une intelligence artificielle supérieure à celle des parents, mais qu'ils sont avant tout des outils permettant de prévenir et de réguler l'usage d'un ordinateur et d'une connexion à Internet par les enfants.

Et le contrôle des consoles et des jeux vidéo ?

Autre segments préférés pour nos jeunes sont les jeux vidéo et/ou les jeux en réseau qui peuvent être très violents, voire interdits aux moins de 18 ans. Des grilles de classification selon les âges existent et sont mentionnées sur les boîtiers des jeux. En effet, le sigle « PEGI » signifie en anglais « Pan European Game Information ». Ce système donne un avis sur le caractère adapté d'un jeu pour telle ou telle classe d'âge. Toutefois, chaque enfant est différent. Au bout du compte, ce sont les parents qui devraient décider ce que leurs enfants sont capables de voir ou d’expérimenter. Voici quelques astuces :

– Regardez toujours la classification par âge figurant sur l’emballage d’un jeu ou en utilisant le moteur de recherche de ce site Internet : +3/ +7 / +12/ +16 / +18

– Essayez de définir par avance à quels jeux, pendant combien de temps et quand vos enfants peuvent jouer. Expliquez-leur les raisons de votre décision s'ils ne sont pas d'accord.

– Essayez de trouver un résumé ou une critique du contenu du jeu ou, mieux encore, jouez vous-même d'abord au jeu en question.

– Jouez aux jeux vidéo avec vos enfants, surveillez-les lorsqu’ils jouent et parlez-en avec eux.

– Expliquez-leur pourquoi certains jeux ne sont pas faits pour eux.

– Encouragez vos enfants à communiquer et à partager leurs expériences de jeu. Sachez que les jeux en ligne permettent parfois de télécharger des logiciels supplémentaires qui peuvent modifier le contenu du jeu et donc la classification par âge du jeu. Les jeux en ligne se jouent généralement au sein de communautés virtuelles nécessitant une interaction des joueurs avec d’autres joueurs inconnus. Dites à vos enfants de ne pas donner leurs coordonnées personnelles et de vous signaler tout comportement inapproprié.

Mais que faire pour Facebook ?

Facebook permet plus de chance à faire face aux contenus sensibles, à travers la propagation immense des vidéos et des photos sur ses pages, ainsi l’accès facile à la boite de tchat avec des profils souvent masqués. Le 14 avril 2010, Facebook a présenté son nouveau centre de sécurité, un portail dédié à la sécurité de ses membres pour leurs apporter notamment des informations plus détaillées sur la protection des jeunes utilisateurs. C'est là que se trouvent tous les conseils qui portent sur la protection des jeunes utilisateurs avec une section qui leur est dédiée et une autre s'adressant aux parents. Il est notamment question des problèmes d’harcèlement, d'usurpation d'identité, de messages indésirables avec les solutions techniques pour les bloquer et les méthodes pour signaler tout abus. Il ne reste à la fin de cet article que se demander sur le rôle de l’Organisation de la Défense du Consommateur (ODC) vis-à-vis ces produits importés et ces contenus sensibles. A-t-elle planifié des mesures pour orienter les parents, les sensibiliser à ce sujet ? Des questions qui peuvent se considérer comme urgentes et critiques, face à la prolifération des salles de Jeux numériques près des écoles primaires et des lycées… (A suivre)

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut